in ,

Coupure de l’internet Mobile au Burkina Faso : des commerces en agonie

https://youtu.be/SrF4qAecEsc%5B/embed%5D

96 heures de privation de connexion, 96 heures de colère. En effet, des professionnels du e-commerce désapprouvent la rupture de l’internet mobile par les autorités gouvernementales. Cette mesure rentrée en vigueur depuis le samedi 20 novembre ne fait que susciter de l’indignation. Stéphanie BASSOLE fait partir des utilisateurs de ces données mobiles. Promotrice d’évènements culturels, entrepreneure, et aussi promotrice de la boutique Fanny’s Shop, dame Bassolé est obligé de monter la garde du matin au soir chez une de ses amies afin de pouvoir mener à bien son business.

Il en est de même chez Samiratou Ouangraoua promotrice de Samy’s crêpes. Cette jeune dame ne sait même plus à quel saint se vouer. Suite au communiqué daté du mercredi 24 novembre, le gouvernement à prolonger pour une seconde fois la rupture des données mobiles pour 96 heures. Cette décision des autorités gouvernementales fait déjà de gorges chaudes.

Rappelons que le gouvernement justifie la rupture des connexions mobiles par la crise sécuritaire dont le Burkina travers en cette période. Pendant ce temps quel est le sort réservé aux abonnés qui se sont souscrits aux forfaits internet sans pouvoir les utiliser ?

Signaler

Qu'est ce que vous en pensez? Donnez une note

98 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

A CŒUR OUVERT AVEC SLY DE SLY : A la rencontre d’une figure emblématique de la musique ivoirienne

Société : Mouvement du 27 Novembre, à quel saint se vouer ?