in

Des humoristes en atelier de renforcement de capacites a sya

A BOBO-DIOULASSO, L’ASSOCIATION « CERCLE DES ARTS VIVANTS » PROCEDE AU LANCEMENT OFFICIEL DE LA SECONDE PHASE DE FORMATION SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES HUMORISTES EMERGENTS DANS LA MATINEE DU mardi 28 JANVIER. ET CE, EN PRESENCE DU DIRECTEUR REGIONAL DE LA CULTURE DES HAUTS-BASSINS AU CENTRE DJELIYA. CETTE SESSION VISE A PROFESSIONNALISER LES JEUNES HUMORISTES BURKINABES A TRAVERS LE RENFORCEMENT DE LEURS CAPACITES DANS LE DOMAINE DE LA CREATION ET DE LA PRODUCTION DE SPECTACLES.

Venus de différentes régions du Burkina Faso quelques humoristes émergents verront renforcer leurs capacités dans la ville de Bobo-Dioulasso. Cet atelier est une initiative du Cercle des Arts Vivants(CAV) et accompagné par le Fond de Développement Culturel et Touristique (FDCT). Cette session vise à professionnaliser les jeunes humoristes burkinabés à travers le renforcement de leurs capacités dans le domaine de la création et de la production de spectacles. Cet atelier se tiendra du 28 janvier au 06 février 2020 au Centre DJELIYA. Pour le président du CAV Gérard Ouédraogo allias « Son Excellence », cet atelier vient en appui à la première session de formation qui s’est déroulé en 2017 à Ouagadougou. Durant 10 jours, à Bobo-Dioulasso, ses jeunes humoristes bénéficieront de plusieurs communications, dont l’initiation au droit d’auteur et à la déontologie en matière de  communication publique. Enfin, avec  la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) sur comment préparer leur carrière d’artiste. Aussi, nous aurons la présence du Directeur du Fond de Développement Culturel et Touristique, Alphonse Tougma pour des échanges avec les humoristes.»

Cette cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du directeur régional de la culture des hauts-bassins, Aimé Frédéric Niamba qui se dit très ravi de l’organisation  et de la délocalisation de cette session de formation dans la ville de Bobo-Dioulasso. « Nous, en tant que responsable de la culture, nous ne pouvons pas être en marge de cette activité et nous disons merci au Cercle des Arts Vivants pour le choix portée sur la ville de Sya, ville culturelle du pays pour abriter cet atelier. Cette formation va permettre aux jeunes humoristes d’acquérir des expériences dans le domaine des arts vivants. »

En rappel, le CAV est une association culturelle créée en  2009 à l’initiative d’un groupe d’artistes officient dans les arts vivants. Cette formation est financée par le Fond de Développement Culturel et Touristique. Des attestations de fin de stage seront remises aux participants venus de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Dédougou et De Ouahigouya au sortie de cet atelier de 10 jours. Cette seconde session sera assuré par le comédien, écrivain et metteur en scène Ildevert Meda.

Signaler

Qu'est ce que vous en pensez? Donnez une note

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Festival garba bobo: la troisieme edition demarre le 28 janvier au 02 fevrier.

SOKO FESTIVAL 2020 : Koudy Fagbemi, enflamme la scène de l’institut français de Ouaga