in

Festival garba bobo: la troisieme edition demarre le 28 janvier au 02 fevrier.

La troisième édition du festival d’art culinaire dénommé « Festival Garba au Faso » se tiendra du 28 janvier au 02 février sur le site de la SNC, semaine nationale de la culture. Dans la matinée du mercredi 08 janvier, les organisateurs étaient face à la presse pour étaler les grandes lignes de cette activité.

Les articulations de la troisième édition du festival Garba à bobo a été dévoilées devant les hommes de media ce mercredi 08 janvier à l’hôtel SISSIMA.Elle se tiendra du 28 janvier au 02 février sur le site de la SNC. L’objectif de ce festival est de promouvoir l’attiéké produit au pays des hommes intègres. Selon le commissaire général, Olivier BAMOUNI « l’organisation du festival Garba à bobo vise à promouvoir et valoriser l’attiéké au pays des hommes intègres. Nous sommes passé du jardin Kabore à la SNC à cause de l’engouement  que la population bobolaise a pour cet événement.».

Pour cette année contrairement à l’édition passée, le prix des stands ont vu une réduction, de 150 000, elle est passée à 100 000 francs CFA. Ce qui constitue une aubaine une aubaine pour les exposants.

BETON DESTIN, un artiste en prestation promet un spectacle de haut niveau au public bobolais. Plus d’une vingtaine d’artistes vont se produire durant les six jours dont 12 en live et 8 en play-back dont MASSA DEME, ROBOT LE MESSIE, ENSEMBLE ARTISTIQUE DE BOLOMAKOTE, SALY Z, FORTUNA, KASS KADE, EVA 1ER , MASSA COULIBAY et bien d’autres. Le rendez-vous est pris pour le 28 janvier pour l’ouverture officielle du côté de la SNC pour un prix d’entrée de 200 francs CFA.

Pour une troisième édition, ce festival d’art culinaire est très apprécié par les acteurs culturels de la ville et DIAKITE DIAFODE KABA ALEXANDRE n’en dira pas le contraire. «  C’est une très belle initiative d’organiser ce festival dans la ville de Sya. Et cela, permet de faire la promotion du Garba que les burkinabé aiment bien mais aussi une tribune d’expression des artistes bobolais. Les organisateurs sont alors à féliciter»

Le Garba est devenu un plat populaire en côte d’ivoire dans les années 1990 avec l’arrivée du zouglou. Ce plat est fait à base de semoule de manioc. Il se compose d’attiéké et de morceaux de thon frits accompagné de piment frais hachés et selon les variantes d’oignons et de tomates.

Signaler

Qu'est ce que vous en pensez? Donnez une note

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Des humoristes en atelier de renforcement de capacites a sya